Fermer
Suivre Elleadore.com sur
S'abonner au magazine :

Rire, c’est bon pour le moral, mais aussi pour la santé !

Rire, c’est bon pour le moral, mais aussi pour la santé !

Le saviez-vous ? Une bonne crise de rire peut non seulement vous permettre de passer un excellent moment, allégeant votre esprit, mais possède également des vertus thérapeutiques insoupçonnées.

Déjà, le rire est un exercice musculaire ; avez-vous déjà remarqué qu’après un fou rire vous avez des crampes dans le ventre ? C’est parce que vous venez de stimuler près de 100 muscles différents ! Des myriades de petits muscles qui peuplent votre visage se crispent lorsque vos souriez ; de même, le diaphragme fait un bon boulot et se contracte beaucoup, ainsi que ses copains les abdos ! Alors pour se muscler, pourquoi pas regarder une bonne comédie ?

Lorsque vous riez, votre pression artérielle diminue, et ça c’est tout bénèf’ ! Parce qu’une pression artérielle qui diminue est synonyme de la baisse du risque d’AVC, d’un meilleur fonctionnement cardio-vasculaire, et d’une bonne oxygénation de vos muscles. D’ailleurs, en parlant d’oxygénation, un autre avantage du rire c’est qu’il vous donne une bonne dose d’air ; près du double de ce que vous inspirez habituellement !

Quand votre cerveau enregistre un événement drôle, il envoie l’information au corps via des neurotransmetteurs ; ce sont ces molécules magiques qui sont à l’origine de la réponse physique : le sourire, la respiration saccadée, la crispation du diaphragme…. Parmi ces neurotransmetteurs il y en a deux qui sont magiques : la sérotonine et l’endorphine. La réputation de la seconde, surnommée « molécule du bonheur », n’est plus à faire. Mais la sérotonine, moins connue, n’a rien à envier à sa cousine : elle est connue pour booster le système immunitaire et le système cardio-vasculaire… Rien que ça !

Evidemment, le rire est aussi un moyen imparable pour former une cohésion avec ses proches, pour propager de la bonne humeur, pour s’aérer l’esprit … Et c’est une arme inégalée pour se battre et protester.

 

 Alors, qu’est-ce qu’on attend ?

via GIPHY

Marie
Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme