Fermer
Suivre Elleadore.com sur
S'abonner au magazine :

Ce soir on se couche moins bêtes ! #11

Ce soir on se couche moins bêtes ! #11

J’ai l’habitude de me poser de questions abstraites, de passer des heures à lire des pages Wikipédia sur lesquelles personne n’a jamais mis un pied (ou un œil !) Du coup, j’ai décidé de vous partager un peu de ce que j’apprends…

Chaque semaine, je vous propose de revenir sur trois points (anecdotes, événements, bouleversements, histoires...) culturels, historiques, sociétaux ou encore scientifiques afin que vous vous couchiez moins bêtes (ou que vous brillez en société mais ça c'est votre affaire).

JO 1900

Le saviez-vous ? La lutte et la boxe n’ont pas été retenues lors des Jeux Olympiques de 1900. La boxe, à l’époque, était jugée trop dangereuse et pas assez noble. La lutte et la boxe étaient pratiquées à l’époque dans les fêtes foraines et donnaient lieu à des exhibitions rocambolesques. Autant dire que ça n’avait pas sa place aux JO ! En revanche, des pratiques pour le moins insolites telle “la course de pigeons voyageurs” ou “la course de montgolfières”, étaient à l’époque des disciplines olympiques

À l’oreille-bordage !

Dans notre représentation, on a du mal à s’imaginer un pirate sans boucle d’oreille. Mais figurez-vous que le port de la boucle d’oreille n’était pas (seulement) esthétique. Une des branches de l’acupuncture, l’auriculothérapie, traite les maladies en utilisant des points situés uniquement dans le pavillon de l’oreille. Un de ces points stimule l’acuité visuelle. C’est ce point que les marins auraient cherché à stimuler par le port d’une boucle d’oreille.

Enfin tout ce qui concerne les flibustiers reste de l’ordre de la légende comme souvent. Une autre interprétation voudrait que tous les marins de l’époque portaient des boucles d’oreilles en or ou en argent, et ce en toute situation. Cela leur permettait d’être parés dans le cas ou ils devraient payer un enterrement…

Coober Pedy

La ville de Coober Pedy, en Australie méridionale est quasiment entièrement souterraine. La “ville” de 1916 habitants est en plein désert. Ses habitations ont été taillées dans le grès par les mineurs eux-mêmes. Il existe plusieurs raisons qui ont conduit les mineurs à choisir ce type d’habitation au début du siècle. Tout d’abord, l’absence totale d’arbres utilisables pour des constructions associée avec la présence d’une roche tendre et donc facile à travailler. Mais, et c’est sûrement la raison principale, s’enterrer est la seule façon de résister à la température de la surface qui peut parfois atteindre les 50°C !

À la semaine prochaine pour plus de questions encore !

Cora
Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme