Fermer
Suivre Elleadore.com sur
S'abonner au magazine :

6 mars 2017 : un doodle pour embarquer immédiatement en Indonésie

6 mars 2017 : un doodle pour embarquer immédiatement en  Indonésie

Un Dragon du Komodo est dessiné dans le Doodle du jour. Mais pourquoi donc ? 

Le Dragon du Komodo, kesako ?

C’est un reptile paisible qui attend vos recherches Google aujourd’hui. Et c’est pour une invitation au voyage dans une contrée paradisiaque ! En effet le Parc National du Komodo, en Indonésie, fête son 37ème anniversaire. Une belle occasion de parler nature exceptionnelle et d’évoquer l’actualité de cet animal emblématique : le Dragon du Komodo.

Le parc lui-même est situé dans un archipel constitué de nombreuses îles volcaniques, trois d’entre elles étant de tailles plus importantes. La nature y est magnifique et propose les paysages les plus incroyables, allant de la forêt tropicale à des collines de savane sèche, le tout bordé de plages de sable blanc et de mer émeraude. Les écosystèmes abrités, tant marins que terrestres, sont absolument uniques. Une zone tampon marine entoure le Parc pour le mettre, tant que possible, à l’abri de la pêche illégale et du braconnage. Le tourisme, très actif, y est aussi très contrôlé. http://www.planete-decouverte.com/blog/wp-content/uploads/2013/11/Parc-Nat-de-Komodo.jpg

De nombreuses espèces vivent dans ce paradis naturel aux milieux variés et y sont préservées. Ainsi on compte 72 espèces d’oiseaux et différents animaux terrestres intéressants. Les espaces marins environnants sont eux aussi très riches : y séjournent des tortues de mer, des dauphins et des baleines, attirés par les forts courants. Les massifs coralliens entre les îles regorgent d’une faune chatoyante merveilleuse, attraction majeure pour les plongeurs.

Avec une population de 5700 représentants, le varan du Komodo est la vedette de cet espace, puisqu’il est à l’origine de la création du Parc. Long de 2 à 3 m, c’est un lézard géant de 70 à 90 kg. Et si il porte le surnom de Dragon, c’est qu’il a une attitude plutôt agressive. Capable de sprinter à 20 km/h, mieux vaut ne pas déclencher son appétit vorace : il peut manger en un repas l’équivalent de la moitié de son poids ! S'il s’en prend rarement à l’homme, son odorat lui permet de repérer ses proies à 10 km. Comme le requin, ses dents, 60 au total, sont remplacées s'il les perd.

Une espèce en danger de disparition

Deux facteurs mettent cet animal en danger de disparition. Le premier, c’est la diminution de son habitat, touché par l’activité humaine (déforestation, braconnage de ses proies). Le second facteur est la diminution de la diversité génétique de l’espèce. En effet, même si le varan est capable de nager entre les différentes îles du Parc, il vit dans un espace restreint. La population devient consanguine, ce qui diminue en même temps ses capacités d’adaptation. Les différents programmes de recherche et de protection du Dragon du Komodo étudient ces deux paramètres de sa survie.

Le varan du Komodo est un charognard. Il est capable d’attraper ses victimes, de les mordre et de les tuer non de ses dents pourtant acérées, mais par sa salive mortelle. Cette salive intéresse particulièrement les biologistes, car sa bouche abrite de nombreuses bactéries dont le varan est lui-même protégé par des antibiotiques présents dans son sang. Une piste de réponse naturelle aux résistances antibiotiques grâce à cette toute récente découverte !

Vous voilà maintenant prêts pour répondre au quizz proposé par Google !

Et puisqu’un Doodle peut en cacher un autre, voici le Doodle offert aux ghanéens aujourd’hui. Il célèbre en effet le Jour de l’Indépendance de leur pays. Il y a 60 ans, la Côte d’Or britannique prend le nom de Ghana, en l’honneur d’un ancien empire bantou. C’est le premier pays d’Afrique Noire à accéder à l’indépendance.

gana
Elle adore Ses derniers articles
Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme